Help

jakob-lorber.cc

Chapitre 246 Grand Evangile de Jean, Boek 6

De la rédemption de l'Homme universel

1. (Le Seigneur :) « Comme vous à présent, d'autres naîtront de lui en nombre infini, aussi longtemps que tout ce qui se trouve enfermé en lui, prisonnier du jugement, ne se sera pas transformé en vie spirituelle parfaitement libre ; et aussi longtemps que le Grand Homme des mondes ne se sera pas dissous tout entier dans l'esprit libre et autonome, le jugement et l'enfer subsisteront. Aussi, qu'aucun d'entre vous ne craigne que les pires esprits de l'enfer n'aient pas leur compte des souffrances et des tourments qu'ils s'infligent eux-mêmes.

2. Le temps de rotation de notre Soleil autour de son soleil central est d'environ 28 000 années terrestres, qui font donc une année pour le Soleil lui-même, c'està-dire l'équivalent d'une année sur le Soleil.

3. Le Soleil tel qu'il est à présent avait déjà parcouru ce chemin un nombre de fois pour vous incalculable, avant que cette terre existât, et avec cette terre, si souvent qu'il n'y a pas de nombre assez grand dans votre arithmétique pour désigner une telle multitude d'années solaires ; mais il y en a encore bien moins pour désigner le nombre de fois qu'il décrira encore ce grand parcours circulaire jusqu'à sa complète dissolution. Je vous le dis, des éons d'éons de ces années solaires ne sont pour ainsi dire rien en comparaison !

4. Or, qu'est-ce que l'âge d'un SOLEIL PLANÉTAIRE comparé à celui d'un SOLEIL CENTRAL DE RÉGION SOLAIRE, né il y a infiniment plus longtemps, avant même qu'un seul soleil planétaire éclairât les planètes qui tournent autour de lui ? Et qu'est-ce que cette durée elle-même comparée à celle de la vie d'un SOLEIL CENTRAL D'UNIVERS SOLAIRE, et celle-ci à son tour comparée à celle d'un SOLEIL CENTRAL DE GRAND UNIVERS, durée qui n'est elle-même presque rien comparée à celle du SOLEIL CENTRAL ORIGINEL d'une gousse globale, soleil qui est au fond le premier ancêtre commun à tous les soleils et les mondes d'une gousse globale?!

5. Quel mathématicien peut déterminer l'âge d'un tel soleil central originel, et l'âge qu'il pourra atteindre ?! Combien de soleils centraux, combien de régions solaires entières sont déjà nées de lui qui ont déjà depuis longtemps disparu, combien les ont déjà remplacées depuis des temps inconcevables, combien se dissoudront encore après avoir duré des temps inconcevables, et combien d'autres les remplaceront ?!

6. Pourtant, même ce soleil central originel se dissoudra un jour, après que tous les autres soleils issus de lui auront été dissous au cours d'espaces de temps infiniment longs, et pourtant, ce ne sera pas de sitôt le cas du Grand Homme des mondes dans sa totalité ; car il en ira de lui exactement comme de l'être humain, qui meurt progressivement.

7. Pourquoi le corps d'un homme qui vieillit s'affaiblit-il progressivement ? Parce que, de temps à autre, tel ou tel nerf ou fibre meurt et cesse d'être actif en lui — ce qui cause le vieillissement et l'affaiblissement du corps. Pourtant, même ainsi, l'homme peut vivre encore bien des années sans rien perdre de la force de son esprit, surtout s'il a toujours vécu selon la volonté de Dieu. Et il en sera ainsi un jour du Grand Homme des mondes. Même quand des éons de gousses globales se seront dissoutes en lui, il pourra encore durer un temps infini selon vos concepts ; car les gousses globales sont en lui ce que sont pour vous, humains, les fibres et les nerfs.

8. Et ce Grand Homme des mondes que Je viens de vous décrire est, au sens universel, le Fils perdu dont Je vous parlais tout à l'heure, mais sur le chemin du retour, et le père qui vient à lui, c'est Moi qui suis à présent parmi vous, et, en chaque homme qui vit selon Ma doctrine, Je le reprends dans Ma maison paternelle.

9. Heureux le pécheur qui fait pénitence et revient à Moi, plein de repentir ! Mais que nul ne s'imagine pour autant que le grand retour universel se fera en temps très court, et que les habitants de l'enfer, c'est-à-dire du jugement, n'auront pas assez longtemps à souffrir et à languir dans le désordre qu'ils auront causé ! Et ce sont les plus obstinés qui, bien sûr, auront à souffrir le plus longtemps, tandis que ceux qui rentreront plus tôt en eux-mêmes souffriront moins longtemps. — As-tu bien compris maintenant, docteur de la loi ? »

Chapitre 246 Version mobile Mentions légales