Help

jakob-lorber.cc

Chapitre 243 Grand Evangile de Jean, Boek 6

Des conséquences d'une fausse représentation de l'au-delà

1. Seuls les Pharisiens n'étaient pas encore d'accord, et le docteur de la loi dit : «Il y a certes là un grand espoir ; pourtant, cela ne me paraît pas s'accorder avec la notion opposée de récompense éternelle. Car si l'homme bon est dédommagé de ses bonnes actions et de sa patience à supporter les maux et les souffrances de toute espèce par une récompense éternelle dans l'au-delà, celui qui a mal agi et toujours mené bonne vie en ce monde devrait de même être puni éternellement.

2. Si l'on annonce aux hommes qu'en fin de compte, la rédemption est encore possible jusqu'en enfer, il y aura encore plus de méchants sur terre ! C'est la crainte des châtiments éternels qui retient encore beaucoup d'hommes de mal agir, et l'espoir d'atteindre la félicité éternelle qui les pousse au bien ! Mais s'il est permis de penser que même les damnés ont encore quelque espoir d'être un jour sauvés, les bons les rejoindront en nombre sans cesse croissant, et, sur terre, le bien pur ne tardera pas à être aussi rare que le diamant. C'est donc là assurément une pensée fort consolante pour un cœur tendre, mais le sentiment de la justice y disparaît tout à fait ! Telle est mon opinion, et je la crois fort juste. »

3. Je dis : « Juste pour toi, peut-être, mais tout à fait fausse pour Moi ! Si tu crois que le ciel ou l'enfer doivent être ce qui motive l'homme à s'abstenir du mal et à faire le bien, c'est que ton esprit est encore rempli de fausses croyances ; car l'homme vraiment mauvais se rit de ton enfer et de ton ciel, et celui qui est vraiment bon le sera sans ton enfer ni ton ciel. Car le ciel et l'enfer tels que tu te les représentes sont tout juste bons à rendre n'importe quel homme aussi mauvais que possible !

4. Celui qui fait le bien pour en être récompensé prête son argent à gros intérêt, et celui qui fait cela n'a pas d'amour pour son prochain, encore moins pour Dieu. Car comment celui qui n'aime pas son prochain, qu'il voit, aimerait-il Dieu qu'il ne voit pas ?

5. Supprimons le ciel et l'enfer, et voyons ce que deviennent tes hommes de bien : ils se mettent à tempêter et à vociférer plus furieusement qu'un courtier avide de gain à qui son débiteur échappe avec l'argent prêté ; et, comme ils n'ont plus à redouter les châtiments de l'enfer, de tels hommes ne peuvent plus être maîtrisés que par la sanction des lois de ce monde.

Chapitre 243 Version mobile Mentions légales