Help

jakob-lorber.cc

Chapitre 244 Grand Evangile de Jean, Boek 6

Jugements et peines

1. Le docteur de la loi dit alors : « Seigneur et Maître, je vois bien à présent que Toi seul es parfaitement bon et véridique, et qu'il vaut bien mieux se conduire, penser et parler comme Tu viens de nous l'expliquer si complètement ! Mais lorsqu'il s'agit de supprimer la peine de mort, je ne m'y retrouve pas encore tout à fait : car si prendre la vie d'un homme ne coûte plus la vie au meurtrier, aucun homme ne sera bientôt plus en sûreté ! Beaucoup ne sont détournés de ce crime le plus abominable de tous que par la certitude de la peine de mort ! »

2. Je dis : « Là encore, c'est ce que tu crois, mais Mon opinion est bien différente ! Un tigre enfante un autre tigre, et de même, le lion, la panthère et la hyène enfantent leurs semblables.

3. Si, poussé par ses passions bestiales, un homme brutal, tombé plus bas que la bête, en frappe un autre pour le tuer, celui qu'il a frappé aurait le droit, en vérité, de frapper à son tour le meurtrier ; mais un tiers à qui celui-ci n'a jamais rien fait n'a absolument aucun droit de se venger du meurtre à la place de celui qui a été frappé. Comme une telle brute peut encore être dangereuse pour d'autres, on peut certes lui faire la chasse. Une fois qu'on l'a pris, il faut mettre cet homme sous bonne garde et l'instruire afin d'essayer d'en faire un être humain. Si vous y parvenez, vous aurez fait un homme d'un diable, et cela vous vaudra une récompense bien plus grande et bien plus authentique que si vous l'aviez tué. C'est donc la première et la meilleure des choses à faire avec un meurtrier.

4. Autrement, si le meurtrier est un vrai diable incarné et perdu de réputation, donnez-lui également la chasse, et, quand vous l'avez pris, demandez-lui pour quelle raison il a commis ce forfait, et s'il ne le regrette pas. S'il dit la vérité, faites comme J'ai déjà dit ; mais s'il nie les faits et si, bien que vous soyez convaincus qu'il est le coupable, il ne vous répond pas comme il se doit, faites en sorte de le rendre par la suite inoffensif pour la société des hommes, non pas en le tuant, mais soit en l'enfermant dans une solide prison, soit en le rendant aveugle, soit en le bannissant sur quelque rivage lointain d'où il ne pourra songer à revenir.

5. Telle est la manière dont Je vous conseille d'agir en pareil cas, vous qui êtes Mes vrais disciples. Vous pouvez rendre votre communauté meilleure et la débarrasser des malfaiteurs, mais ne rendez pas la justice ! Car celui qui juge sera lui aussi jugé par Moi, et celui qui ne juge pas, Je ne le jugerai pas Moi non plus. Si vous maudissez et condamnez ceux qui vous offensent, vous devez vous attendre à ce que Je fasse de même avec vous dans l'au-delà ; mais si vous êtes fidèles à Ma doctrine, vous ne serez ni condamnés ni maudits.

6. Vous ne devez même pas traiter vos frères de "Raka"; car, si vous le dites sérieusement, c'est là déjà vous rendre coupables d'un jugement. Vous devez encore moins dire sérieusement à un frère, si stupide soit-il, qu'il est un sot; car, si vous êtes plus sages que lui, c'est par la grâce de Dieu que vous l'êtes. Et si vous vous mettez à en tirer vanité et, ayant honte de la sottise de l'autre, refusez de parler avec lui en disant : "Comment peut-on parler avec un sot ?", un tel jugement a déjà son origine dans le germe de l'enfer qui est en vous, et vous vous rendez coupable du feu (zèle) de l'enfer. Et il n'est pas bon que ce faux zèle allume chez Mes vrais disciples ne serait-ce qu'une étincelle de l'enfer ; car même la plus petite étincelle peut causer un grand incendie.

7. Et le feu de l'orgueil est en enfer le plus grand de tous, tandis qu'au ciel ne brille que la lumière de la parfaite humilité, et la douce flamme de l'amour réchauffe et vivifie tout. — Comprends-tu cela ? »

Chapitre 244 Version mobile Mentions légales