Help

jakob-lorber.cc

Chapitre 2 La maison de Dieu, Boek 1

10. Mais Je vous le dis : Je suis le Dieu unique et éternel dans Ma nature trinitaire, en tant que Père selon Ma divinité, Fils selon ce qu'il y a de parfaitement humain en Moi, et Esprit selon toute Vie, toute activité et toute connaissance. Je suis l'amour et la sagesse mêmes de toute éternité. Jamais Je n'ai reçu quoi que ce soit de qui que ce soit. Tout ce qui existe vient de Moi et celui qui possède la moindre chose l'a obtenue de Moi. Comment pourrais-Je être un tyran et un porteur de jugement de condamnation ? ! O insensés que vous êtes ! Je vous aime, et vous Me méprisez. Je suis votre Père, et vous faites de Moi un bourreau. Là où Je bénis, vous maudissez. Ce que Je construis, vous le détruisez. Ce que J'élève, vous le rabaissez. Là où Je sème, vous noyez tout sous des flots meurtriers. En tout et partout, vous êtes contre Moi. Serais-je comme vous dites que Je suis : en vérité, Je vous le dis, la terre n'existerait plus depuis longtemps, oui, elle n'aurait même jamais été créée ! Mais parce que Je suis comme Je suis, tout existe encore ainsi que cela était et sera éternellement. Vous aussi vous serez comme vous voulez être, sans que Je vous condamne, - car vous serez ce que vous aurez fait de vous-mêmes. Mais ceux qui Me prennent tel que Je suis et M'aiment autant que Je les aime, c'est Moi qui ferai ce qu'ils veulent, afin que leur liberté et leur joie soient éternellement parfaites.

11. Dis à Mes serviteurs et domestiques*( concerne les gens d'église) que Mes charges ne sont pas des bureaux de change ni des boutiques de trafic d'argent. Celui qui Me sert pour de l'argent ne Me sert pas par amour et son service M'est étranger, autant que Je dois aussi forcément lui être étranger à lui-même, vu qu'il ne Me sert pas par amour ; mais un jour, il devra Me rendre des comptes. Comment se fait-il qu'un fidèle serviteur vende sans autorisation, tel un voleur, les trésors du Seigneur pour des prix les plus scandaleux ? ! Judas Iscariote, lui, au moins, M'a vendu pour trente pièces d'argent, sans savoir d'avance ce qui se passerait avec Moi ; car il était aveuglé et se fut sa perte. - Mais maintenant, n'importe qui peu M'acheter martyrisé, tué et ressuscité pour des prix infâmement dérisoires*( allusion aux images pieuses qui se vendent pour quelques sous). O vous, ignobles voleurs et meurtriers, à quoi puis-Je donc vous comparer ? Enfants du Dragon, race de vipères ! Faudra-t-il vraiment que Je vous traite de la même façon que vous M'avez servi ! ? J'ai pourtant fait dire par Mon cher Paul que celui qui est de service à l'autel doit également vivre de l'autel, toutefois uniquement par les œuvres de l'amour, dont découle chaque bien. Mais vous ne connaissez pas les œuvres de l'amour ! C'est pourquoi vous êtes des voleurs et des assassins de l'Evangile et de toute vérité. Sachez-le : à tel travail, tel salaire ! L'amour ne s'obtient pas par de l'argent, mais uniquement à nouveau par l'amour. Je suis l'Amour même, et c'est uniquement par l'amour que l'on peut s'approcher de Moi. Je vous ai tous achetés au moyen de l'amour ; c'est pourquoi Je vous demande à tous de l'amour en retour. Ainsi, que celui qui veut me servir Me serve dans l'amour - car Je suis mort par amour pour lui sur la croix. Et que celui qui veut venir à Moi le fasse poussé par son amour envers Moi qui ai donné Mon sang pour lui sur la croix.

Chapitre 2 Version mobile Mentions légales